samedi 11 janvier 2014

Au Bord Des Routes

Et je les écoutais, assis au bord des routes, les étoiles qui criaient, les astres qui dansaient. Et la vaste lumière d’un soir d’été m’a bercé. Je l’ai aimée, et j’ai roulé dans la poussière. Son corps sur le mien, et sur ma peau, ses mains. Sa bouche qui me caresse, la nuit a fait d’elle ma maîtresse. Enchaîné à ses sens, je balance. Elle me nuit, me sourit. Elle est belle dans le jour tombant. Elle est belle, un sourire accroché aux lèvres. Si mystérieuse, désirable. Si noble sous sa couronne blonde, elle joue. Elle m’attrape, je résiste. Je la veux, elle s’en va. Reviens ! Perle de mes nuits. Reviens ! Sourire de mon cœur.

Encore un baiser, et ses vêtements qui glissent sur sa peau brune. Lentement. Le froissement de la jupe, le cri des boutons. Le chemisier cède, elle est à moi. Dans mes bras, fée de mon âme ! Plus près, encore plus près, je te veux toi, et nous, soudés, pour toujours. Sous mes caresses glisse sa douceur. Dans nos cœurs, une étrange ferveur. Nos corps ont chaud, ils ont faim. Dans mes bras, elle gémit. Elle sourit.

Et les oiseaux qui passent rient. Ils nous voient, ils chuchotent. Quelques mots puis ils s’en vont. Seuls au milieu de tout, nous nous aimons sans arrêt, mon corps dans le sien et ses poings dans mes mains. Unies, nos formes s’emboîtent. Elle vibre, je l’aime. Elle rit, j’attrape ses lèvres de ma bouche.

Puis elle s’envole, elle frémit. Je la suis, la chaleur nous emporte. Couchés côte à côte, la nuit nous berce. Sur la fraîcheur des chemins, elle dans mes bras et moi dans les siens, souriant aux anges, enveloppés de notre amour, la lune nous veille dans le ciel gris.

6 commentaires:

  1. Voilà un excellent texte, bourré de sensualité et de... maturité. Un geste épuré, qui va à l'essentiel de l'émotion. Ne pas se perdre dans ses mots, utiliser chacun d'entre eux pour toucher au plus près le sentiment de celle ou celui qui lit.
    Jonas

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Sophie,
    Vous avez bien fait de publier vos textes, car vous avez le talent d'écriture.
    Bonne continuation,
    Bien cordialement.
    Dông Phong

    RépondreSupprimer
  3. Quand la sensualité rejoint la poésie que demander de mieux ? Bravo pour ce blog !

    RépondreSupprimer